La Chine compte s’offrir dans peu de temps, sans aucun coup de feu, un Occident en état de faillite. Et par quel moyen ? Le dumping !

untitled3

 

Le dumping est la concurrence déloyale, la concurrence d’exclusion, par la vente à perte d’un produit à un prix inférieur au prix de revient dans l’objectif de ruiner et d’anéantir définitivement les concurrents.

Afin de prévenir cette concurrence déloyale, les Occidentaux se sont dotés de la loi antidumping.

Cette loi est appliquée uniquement aux Occidentaux et ignorée, en toute légalité, par l’Etat chinois qui est lui-même partenaire commercial des Occidentaux.

En effet, du côté chinois, l’entreprise commerciale est l’Etat chinois lui-même, avec son budget sans restriction. La Chine peut faire du dumping en Occident en toute légalité car la loi anti-dumping ne la concerne pas.

Du côté occidental, la loi interdit aux Etats d’agir comme une entreprise commerciale et leur interdit d’apporter leur aide à leurs entreprises. Ils doivent respecter la loi antidumping.

L’inégalité est frappante, et par-dessus le marché, devant le manque de solidarité entre les pays occidentaux, la Chine pousse son cynisme jusqu’à » dénoncer « , le 3 décembre 2013, devant une commission de l’OMC, l’application par les États-Unis de la loi antidumping contre elle.

Face à ce capitalisme d’état sans limite et au droit exclusif au dumping de la Chine, même toutes les entreprises de l’Occident réunies ne pourraient jamais résister. Les Occidentaux sont dans un état d’impuissance comparable à celui d’une population piégée dans un tremblement terre.

Le dumping chinois a déjà fait des dégâts chez certaines grandes puissances économiques du monde occidental. Les plus spectaculaires sont les affaires Bombardier, Alstom, Airbus. Ainsi, l’Etat canadien ne passe plus les commandes de trains chez Bombardier, une entreprise canadienne, mais achète ses trains en Chine à laquelle il vient de passer une commande de 60 millions de dollars pour des produits qu’il aurait payé 103 millions à Bombardier. De même, à cause du dumping chinois, pour contrer les prix cassés pratiqués par la Chine, la société française Alstom, spécialisée dans les secteurs des transports principalement ferroviaires (trains, tramways et métros) et des turbines électriques, doit fusionner avec Siemens Mobility, une grande société allemande.

Il va sans dire que nous ne mettons en cause ni le libre échange ni la priorité au mieux offrant dans les appels d’offres, mais ces deux principes ne peuvent s’appliquer qu’avec des protagonistes respectant les mêmes règles de la concurrence loyale, ce qui n’est nullement le cas de la Chine.

Il est temps que les dirigeants occidentaux rompent avec cette indifférence suicidaire qui revient à fermer les yeux sur une réalité connue de tous.

C’est cette dangereuse inconscience de l’Occident face à ce gigantesque fléau déjà à nos portes qui nous incite, avec notre blog china hegemony à nous donner la tâche de lanceur d’alerte, par voie de revue de presse et par la collecte de documents comme de témoignages souvent accablants sur le danger qui nous guette.

Soulignons que nous ne visons pas ici le peuple chinois qui subira lui-même les conséquences du rêve hégémonique et génocidaire de ses dirigeants, dont le sort est semblable à celui des peuples allemand et japonais, victimes de la folie totalitaire de Hitler et de la dictature militariste japonaise.

Nguyễn Đình Nhân/ China Hegemony

Advertisements

Trả lời

Mời bạn điền thông tin vào ô dưới đây hoặc kích vào một biểu tượng để đăng nhập:

WordPress.com Logo

Bạn đang bình luận bằng tài khoản WordPress.com Đăng xuất /  Thay đổi )

Google+ photo

Bạn đang bình luận bằng tài khoản Google+ Đăng xuất /  Thay đổi )

Twitter picture

Bạn đang bình luận bằng tài khoản Twitter Đăng xuất /  Thay đổi )

Facebook photo

Bạn đang bình luận bằng tài khoản Facebook Đăng xuất /  Thay đổi )

Connecting to %s